Transition énergétique ? C’est en ACE Environnement qu’habitats individuels et entreprises trouveront un acteur clé du marché

Voilà un cinquième de siècle que ACE Environnement (Agence des Consommations Énergétiques) est une référence sur le marché des énergies propres. Ces énergies sont qualifiées de « propres » car leur empreinte carbone respective est faible. Tirant le meilleur parti de ressources naturelles inépuisables à l’image du soleil, du mouvement des marées ou encore du vent, ces énergies participent pleinement à la lutte contre le réchauffement climatique en limitant les rejets de Co2. La plus répandue de ces énergies vertes est l’énergie hydraulique. Elle représente 13% de la production d’électricité. Ce pourcentage pouvant paraître important, il est quoi qu’il en soit en deçà de ce que représente cette ressource à l’échelle mondiale (19%). Le principe de cette énergie est de tirer parti du mouvement de l’eau sous différentes formes. L’utilisation de barrages dans le but de « lâcher » une grande quantité d’eau afin de faire s’actionner des turbines en contrebas est l’une des utilisations possibles. La biomasse est une autre énergie « propre ». La biomasse caractérise l’ensemble des matières organiques pouvant être utilisé comme combustible sous l’effet d’une combustion ou d’une transformation. Le petit lait produit par une fromagerie est capable d’être utilisé dans le but de dégager de la chaleur et chauffer ainsi un laboratoire par exemple. Cette énergie renouvelable est sans nul doute l’une des plus anciennes. En effet, si l’on se penche sur les principes architecturaux présents dans les campagnes, on constate que les bergeries ou les étables étaient construites attenantes à la maison abritant l’éleveur de façon à ce que ce dernier profite de la chaleur émanant du bétail. La géothermie quant à elle est une énergie renouvelable exploitant la chaleur stockée dans le sol. Le principe est simple et nécessite de faire circuler un liquide en souterrain jusqu’à ce qu’il ressorte sous forme de vapeur. Ensuite, par un principe de turbine, la vapeur est transformée en électricité. La transition énergétique est donc une nécessité absolue pour ACE Environnement qui souhaite libérer la société de sa dépendance à l’égard des énergies fossiles. L’utilisation de ressources naturelles pérennes évoquées ci-avant est donc au cœur du savoir-faire de cette entreprise qui développe toutefois des compétences dans un autre domaine, à savoir l’économie d’énergie qui est au cœur de la politique du groupe. En effet, en proposant un accompagnement personnalisé aux entreprises autant qu’aux particuliers, ACE Environnement est capable d’être en adéquation avec les enjeux réglementaires fixés par les décrets européens, notamment sur la partie mesure, contrôle et régulation des consommations des installations via utilisation de systèmes technologiques dits « intelligents ». La panoplie de ces outils de mesure est d’ailleurs très complète : capteurs de température, mesure du débit d’air, détecteur de présence, etc. Ces actions visant à économiser l’énergie sont également en parfaite adéquation avec les exigences du Grenelle de l’Environnement. Par la réalisation de diagnostics énergétiques sans coûts pour le consommateur, ACE Environnement cartographie ce qui doit être amélioré. Optimisation mais aussi nécessité d’investir afin d’atteindre un graal : celui de l’indépendance énergétique. Pour répondre le mieux possible à une demande client spécifique, l’Agence mène aussi des missions de conseil, assiste les demandeurs sur des questions d’ordre administratif et/ou technique et dispose aussi de compétences en gestion de projet. Tout ce panel de service a été reconnu par le label RGE, signe de qualité pour les professionnels qualifiés dans l’expertise énergétique ainsi que les travaux de rénovation. De plus, ce label débloque un droit à l’éco-prêt. Digne de confiance donc, l’entreprise est située en Ile-de-France et met un point d’honneur à faire réaliser des économies à ses clients, qu’ils soient particuliers ou entreprises. C’est également au travers de ses partenariats faisant appel à des entreprises 100% françaises que ACE Environnement se différencie de ses concurrents. Des partenaires sélectionnés pour leur sérieux et leur rigueur qui renforce encore davantage l’image de la Société en pleine expansion.

D’où vient cette volonté de transition énergétique ?

Cette volonté de transition énergétique ne date pas d’hier. Lors du choc pétrolier de 1970, les États ainsi que les entreprises comprennent que le phénomène de dépendance aux énergies fossiles qui s’est installé depuis des décennies est en mesure de remettre en question toute une économie. C’est alors que débute un travail de réflexion s’accompagnant de la ratification de nombreuses lois afin de réglementer la consommation énergétique des bâtiments et ainsi limiter l’utilisation de produits issus du raffinage de la houille ou du pétrole. Après un électrochoc économique, c’est une secousse environnementale qui ébroue les consciences. Avec le réchauffement climatique et la contemplation des nuisances qu’il apporte dans son sillage, toutes les couches de la société accusent un regain d’intérêt pour les projets visant une utilisation raisonnée des énergies. Des lignes directrices ont d’ores et déjà été tracées afin de réduire les consommations énergétiques. D’ici 2030, la France projette de réduire sa consommation énergétique de 2% par an. Bruxelles souhaite même aller plus avant dans cette logique en exprimant le souhait que les bâtiments construits sur chaque état membre soient en mesure de produire autant d’énergie qu’ils en consommeront. Au vu des solutions apportées par ACE Environnement, il est aisé de comprendre le degré d’adéquation que l’entreprise développe avec les nécessités sociétales évoquées. De plus, en travaillant sur une meilleure gestion de la performance énergétique des habitations, ACE Environnement est capable grâce aux énergies renouvelables d’amener les principes portés par la transition énergétique dans chaque foyer français. Le fait de favoriser cette rencontre peut se relever pour le client particulier extrêmement précieux puisque depuis 2008, une étude de faisabilité énergétique est obligatoire pour les personnes souhaitant entamer la construction d’une bâtisse de plus de 1 000 m2. Le dépôt du permis de construire devra alors être accompagné d’une attestation de réalisation de l’étude.

Mais qu’est-ce que la transition énergétique ?

Faire changer les pratiques en matière d’énergie en préférant à l’énergie fossile des énergies renouvelables, voilà le vrai objectif de la transition énergétique. Bien entendu, de la même façon que Rome ne s’est pas construite en un jour, il sera difficile de balayer des décennies de consommation acharnée d’énergies fossiles. La transition sera donc assurée de façon progressive par la mise en place du mix énergétique alliant aux énergies de l’avant des énergies de l’après. La transition énergétique, c’est également être en mesure de développer une nouvelle économie plus éthique et surtout accessible à chacun. En effet, l’énergie solaire issue de la captation de la lumière du soleil sur des panneaux photovoltaïques convertissant cette lumière en électricité via un onduleur est capable d’apporter aux consommateurs équipés de cette technologie des avantages économiques non négligeables. En étant lui-même producteur d’électricité, le consommateur équipé en panneaux solaires sera en mesure de revendre son électricité à EDF à un prix élevé. De plus, l’installation de panneaux de ce type est éligible au crédit d’impôt. Faire changer les habitudes des foyers en sommant les ménages de faire baisser leur consommation tout en tirant le meilleur parti d’une transition énergétique bonne pour la planète, c’est un défi que relève ACE Environnement au quotidien. Pour atteindre cet objectif, le Société focalise ses actions sur l’évaluation énergétique des bâtiments dans l’optique d’établir des préconisations adaptées aux habitudes des consommateurs. Les plans d’actions sont donc personnalisables en fonction du mode d’utilisation de la structure qu’en fait ses habitants : isolation, double vitrage, poêle à bois, éclairage LED, etc. Ces solutions ont pour la plupart d’entre elles un point commun : le besoin d’être alimentées par une source d’énergie. Problème : comment stocker cette énergie ? Via un système de batterie. Cette solution a su évoluer avec la technologie si bien qu’il existe aujourd’hui des batteries de natures différentes. Fini les batteries au plomb qui ne dépassaient pas les 50 Wh/kg. Les batteries de nouvelle génération sont susceptibles d’atteindre les 150 Wh/kg! Ces batteries que l’on trouve dans les smartphones notamment n’allaient pas, il y a encore 25 ans, au-delà des 80 Wh/kg. C’est dire l’amélioration produite dans ce secteur. Mais la réelle performance de ces batteries, pièces maîtresse de la transition énergétique car susceptibles de conserver l’énergie qui ne nécessite alors plus d’être produite en continue, se mesure au nombre de recharges tolérées. Quel est alors le prix d’une telle technologie ? Il ne faut pas se le cacher, les batteries, au vu de leur coût de revient, ne peuvent être appréhendées la plupart du temps que comme un complément aux mesures électriques traditionnelles. Faites de lithium, métal qui se raréfie de plus en plus, il n’est pas certain que le prix de ces batteries baissera réellement. La recherche n’en est cependant qu’à ses débuts et c’est en continuant sur la voie de l’amélioration constante des batteries, plus particulièrement en misant sur l’innovation de ses composants, que les prix baisseront de façon significative. Ce chantier est d’ailleurs primordial car la production d’énergie à l’échelle de l’habitat individuel ne peut tout bonnement pas se passer de cette ressource clé permettant la stabilisation de l’alimentation électrique d’une maison.

Publicités
Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer